AUTRES POEMES

De mes expériences passées, mêlées à mon imagination, 

l'authenticité de ces écrits est indubitable.

La rose de Villequier

Oh ! toi Rose de Villequier,

Tu t’éveilles dans le matin doré,

Tu parais avec préciosité,

Tu gaves tes proches de générosité.

Ton ovale rougit,

Peu à peu, il grossit.

Le passant te salue avec admiration,

Tu apprécies sa contemplation.

Tu lui offres ta fraîcheur,

Tes essences enivrent ce rôdeur.

Peu à peu, tes pétales se réalisent,

Ta robe de velours se dessine.

Tes rejetons assurent ta postérité,

Tu peux t’épanouir dans la tranquillité.

A chaque changement de propriété,

Tes racines sont bouleversées.

Mais ta force est surprenante,

Ta résistance est débordante.

Tu es accueilli en déesse dans ta récente demeure,

Tu éblouis tes nouvelles sœurs.

1 vue

Posts récents

Voir tout

En ce dimanche de printemps ensoleillé, J’ai croisé Ta Fleur Préférée, Ses émotions demeurent désorganisées. Depuis tant d’ans, Elle ne peut caresser tes ailes satinées. Toutes deux, nous marchons ver

Tsaritsa, Petite Fleur timide, Choyée par sa famille, Grandit à la Ferma Nikolaï, près de LesseLayaï. Issue d’une lignée inaltérée, Tsaritsa voue un culte entier à l’harmonie de l’âme, Tel un pétale s

Aux premiers mots, je perçois la lueur d’un épanouissement naissant, Ce Papillon Cobra déploie une envergure, tel le charmeur de serpents. Très vite, il s’invite dans mon paradis, Et veux reconstruire