AUTRES POEMES

De mes expériences passées, mêlées à mon imagination, 

l'authenticité de ces écrits est indubitable.

L’antagoniste des Balkans

Alors que l’automne laisse entrevoir doucement le crépuscule de l’été,

L’impétueux Molldei sillonne la mer Méditerranée.

Parti du port de Saranda,

Il débarque à Ancona.


Il papillonne au gré du temps qui coule,

Il roucoule.

Ses ailes esquissent de sublimes chorégraphies,

Aucune fleur ne salue ses symphonies.


Son allure est sans valeur,

Mais son pouvoir apparaît destructeur,

Il fait fi de tous les codes de civilités,

Il n’a qu’une obsession, celle d’embrigader.


Du haut de son île rocheuse,

Cet individu déclare une passion ravageuse,

Il se veut le tout-puissant, l’oiseau de feu,

Mais il ne deviendra jamais fabuleux.


Créature insipide, menteur et voleur,

Il s’est perdu dans l’antre du conspirateur,

Il repartira pour Saranda,

Et ne reviendra jamais à Ancona.

39 vues

Posts récents

Voir tout

Leur union sacrée s’est transformée. Mutuellement bénéfique, indispensable et indissociable aux chemins qu’ils parcourent, Cette relation intime se définit comme une symbiose. Ils ne se voient que trè

En ce dimanche de printemps ensoleillé, J’ai croisé Ta Fleur Préférée, Ses émotions demeurent désorganisées. Depuis tant d’ans, Elle ne peut caresser tes ailes satinées. Toutes deux, nous marchons ver

Tsaritsa, Petite Fleur timide, Choyée par sa famille, Grandit à la Ferma Nikolaï, près de LesseLayaï. Issue d’une lignée inaltérée, Tsaritsa voue un culte entier à l’harmonie de l’âme, Tel un pétale s