AUTRES POEMES

De mes expériences passées, mêlées à mon imagination, 

l'authenticité de ces écrits est indubitable.

Au Lavoir la Pirone

Tu as vu le jour en l’an dépassé,

Tu étais l’un des lieux les plus flattés.

Tu as connu des femmes de tous âges,

Auxquelles tu prêtais tes avantages.

Caché au fond ta ruelle, tu livrais ta passion,

Et tu suscitais l’admiration.

Chaque semaine, tu étais courtisé,

Et toutes planches étaient occupées.

Le linge était brassé par les laveuses,

L’eau claire devenait lors savonneuse.

Tu rendais l’éclat et la blancheur,

Les étoffes et les tissus absorbaient la fraicheur,

Ta source intarissable, gavait ton réservoir,

La pureté de l’eau cautionnait tes avoirs.

La force de la nature t’accordait ses faveurs,

Tu étais couronné de fleurs.

Tu as partagé ta vie avec les travailleuses,

Mais aujourd’hui tu attires les curieuses.

Tu étais aussi le rendez-vous de la convivialité,

Ta restauration est le gage de l'immortalité.

0 vue

Posts récents

Voir tout

Leur union sacrée s’est transformée. Mutuellement bénéfique, indispensable et indissociable aux chemins qu’ils parcourent, Cette relation intime se définit comme une symbiose. Ils ne se voient que trè

En ce dimanche de printemps ensoleillé, J’ai croisé Ta Fleur Préférée, Ses émotions demeurent désorganisées. Depuis tant d’ans, Elle ne peut caresser tes ailes satinées. Toutes deux, nous marchons ver

Tsaritsa, Petite Fleur timide, Choyée par sa famille, Grandit à la Ferma Nikolaï, près de LesseLayaï. Issue d’une lignée inaltérée, Tsaritsa voue un culte entier à l’harmonie de l’âme, Tel un pétale s